Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 01 décembre 2012

La racaille sait pertinemment qui saura utiliser le "kärcher "

Un militant du Front national a reçu des coups samedi matin sur un marché de Bourg-la-Reine (Hauts-de-Seine), où il faisait campagne pour une législative partielle, a-t-on appris de source policière et auprès du FN.

Un militant du Front national a reçu des coups samedi matin sur un marché de Bourg-la-Reine (Hauts-de-Seine), où il faisait campagne pour une législative partielle, a-t-on appris de source policière et auprès du FN.

Un militant du Front national a reçu des coups samedi matin sur un marché de Bourg-la-Reine (Hauts-de-Seine), où il faisait campagne pour une législative partielle, a-t-on appris de source policière et auprès du FN.

 

Le militant, qui se plaignait de douleurs à la tête, a été transféré à l'hôpital, selon la source policière. Mais selon Julien Dufour, directeur de campagne du candidat FN Michel Georget à la législative partielle des 9 et 16 décembre, le militant a été violemment frappé à l'arrière de la tête, nécessitant huit points de suture.

Le militant blessé a l'intention de déposer plainte dimanche, a assuré le FN. Il a été "agressé par "un groupe de six racailles" qui l'ont "frappé violemment", a assuré le parti dans deux communiqués distincts.

Par ailleurs, une plainte a été déposée pour vol de matériel, un sac contenant des tracts du FN et un chéquier ayant été volés sur le marché voisin de Sceaux.

Cette législative partielle concerne la 13ème circonscription des Hauts-de-Seine, où l'élection de Patrick Devedjian (UMP) a été invalidée car son suppléant était déjà le remplaçant d'un sénateur. Le scrutin s'annonce serré, M. Devedjian n'ayant été élu en juin qu'avec 191 voix d'avance.

Samedi, M. Devedjian a fait allusion sur son compte Twitter à l'agression du militant : "4/5 loubards d'extrême gauche nous invectivent ce matin à Sceaux. Le FN est agressé physiquement. Qui crée ce climat inhabituel ?", écrit-il.

Son opposant Julien Landfried, candidat PS-MRC-EELV-PRG, fait état de son côté d'une "opération commando inacceptable contre le FN ce matin au marché de BLR", ajoutant : "Cela ne profite qu'aux ennemis de la démocratie".

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.