Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 01 décembre 2012

Au coeur de la Gaudinie, une petite ordure a tué un innocent...

Marseille : le calvaire du conducteur de car enregistré sur vidéo

 


 

Publié le mercredi 28 novembre 2012 laprovence.com

 

Une caméra révèle les détails de l'agression mortelle au bar de Mazargues


 

C'est une scène insoutenable. Où la terreur se lit sur le visage de Pascal Cueff, quelques secondes avant qu'il ne reçoive une balle en plein coeur. Le système de vidéosurveillance du bar de Mazargues dans lequel a été tué le conducteur de car, lundi matin (notre édition d'hier) a pu enregistrer le film de l'agression dans son intégralité, entre le moment où le malfaiteur pénètre dans l'établissement, jusqu'à celui où la victime s'effondre devant le comptoir, face à des clients médusés.

Cet enregistrement, qui a longuement été visionné par les enquêteurs, montre d'abord l'acharnement du voleur, qui va bientôt se transformer en meurtrier. Pendant près d'une minute, il tente en vain d'arracher la sacoche à laquelle se retient péniblement la victime. Le braqueur, qui tire la sacoche d'une main et brandit son pistolet automatique de l'autre, semble moins robuste que la victime.

Tué à terre

L'agresseur finit alors par cogner sur le crâne du malheureux conducteur, avec la crosse de son arme. Pascal Cueff tombe alors à terre. Les images défilent encore pendant plusieurs secondes où l'on voit le conducteur de car se retenir encore et encore à son bien. Mais cette fois, le malfaiteur déraille et bascule dans l'horreur. Aiguillonné par son complice resté sur le scooter, à l'extérieur, il ouvre le feu, à bout portant, sur l'homme luttant encore de toutes ses forces. Les images semblent formelles. Pas un seul instant il ne peut ignorer que son coup de feu sera fatal.

Forts de ces éléments très précis, les enquêteurs de la brigade criminelle ne comprennent en revanche toujours pas pourquoi le tueur s'est à ce point acharné pour une sacoche vide.

Sans doute les petits braqueurs se sont-ils mépris sur la personne. Peut-être ont-ils cru avoir affaire à un chauffeur transportant la recette des tickets vendus pour son trajet. À proximité, d'autres car assurant la liaison vers Cassis ou Luminy s'arrêtent aussi régulièrement sur le site, à deux pas de l'Obélisque.

Les images devraient fournir un signalement assez précis des braqueurs en fuite. Mais il pourrait correspondre à de nombreux petits malfrats qui sévissent dans ce quartier et même dans tout le secteur Sud où les vols à l'arraché et les vols avec arme sont légion.

Publié dans Blog | Commentaires (1) |  Facebook | | |

Commentaires

Immonde... Cet homme est la victime des politiques démentes qui ont encouragé et plus que facilité l immigration, la délinquance , le crime et l'abjection.
La guillotine était dissuasive, elle serait plus que jamais nécessaire !

Écrit par : Léni | samedi, 01 décembre 2012

Les commentaires sont fermés.