jeudi, 22 novembre 2012

La gaudinsphère en plein doute...

Marseille : l'UMP cherche son équilibre




 

Publié le mercredi 21 novembre 2012 laprovence.com

 

Déjà tournée vers les municipales, la droite marseillaise doit gérer les conséquences de son élection interne


 

Réunis en groupe à l'Assemblée nationale hier matin, les députés UMP ont entendu le discours d'apaisement de leur patron, Christian Jacob. Beaucoup de fillonistes, à commencer par l'ancien Premier ministre lui-même, étaient cependant absents après des élections internes à rebondissements ayant finalement donné la victoire à Jean-François Copé, pour 98 voix.

"Après cet épisode rocambolesque, l'apaisement prévaut", glissait le député marseillais Dominique Tian en sortant. "Un électeur sur deux s'est prononcé en faveur de François Fillon, il n'y a donc ni vainqueur, ni vaincu", pointe pour sa part Guy Teissier.

S'il assure qu'il oeuvrera "à titre personnel, nationalement et localement, pour l'apaisement et l'unité de l'UMP", le député-maire des 9e-10e, principal soutien marseillais de François Fillon avec Valérie Boyer, ne rend pas les armes. Et continue de penser très sérieusement aux municipales 2014. Partisan de primaires à droite, il se réserve le droit de monter en première ligne, même si Jean-Claude Gaudin se représente. Une éventualité qui reste un mystère et contribue à entretenir le trouble à droite.

À Marseille, la victoire de Jean-François Copé, 62,5 % des voix, fait certes respirer les partisans du maire plus sereinement. "Il reste le meilleur candidat parce qu'il représente l'équilibre de la société et qu'il a la capacité à rassembler", souligne Yves Moraine, président du groupe UMP au conseil municipal. "On doit se dispenser du spectacle donné au niveau national", ajoute-t-il, conscient que le camp Teissier est un peu sonné et qu'il y a peut-être matière à lui couper l'oxygène.

Est-ce pour cela que Dominique Tian se positionne dès maintenant en éventuel successeur de Jean-Claude Gaudin ? Décidée à garder son bastion marseillais, l'un des derniers convoité par des socialistes eux aussi en proie aux batailles internes, la majorité municipale ne veut plus perdre de temps. "L'UMP a besoin de tout le monde pour partir à la reconquête des territoires dès 2014", claironne Bruno Gilles en capitaine de fédération soucieux d'en découdre avec la gauche.

Guy Teissier va lui activer son "plan B"

Désireux de s'accorder "un temps d'adaptation", Guy Teissier va lui activer son "plan B. Il pèse avec Valérie Boyer 40 % des militants marseillais, ce qui n'est pas anodin, pointe-t-on à la mairie des 9e-10e. Il faut donc éviter les conclusions péremptoires pour les échéances futures". Sans pour autant casser un jouet UMP fragilisé.La partie de billard serait presque simple si elle ne se frottait pas aux bandes rugueuses d'un Front national clairement lancé vers 2014 avec Stéphane Ravier en tête de liste et d'une UDI en phase de conquête.

Dès hier, le conseiller municipal centriste Maurice Di Nocéra invitait "les électeurs de François Fillon, heurtés par l'orientation droite musclée de l'UMP de Jean-François Copé, à rejoindre le parti de Jean-Louis Borloo".Présidente du mouvement lancé cet automne, Arlette Fructus insiste, elle, sur "le mirage de l'UMP parti unique qui ne peut plus prospérer. J'ai les mains et les bras ouverts pour tous nos amis qui ne s'y retrouvent plus. Ce qui se passe légitime la perspective de créer des groupes UDI au conseil municipal et ailleurs. Il y a un vide à combler face à une droite décomplexée et en crise".

Un discours auquel Jean-Claude Gaudin n'adhère évidemment pas. À 18 mois des municipales, il n'a pas besoin de cela. Et s'il ne se représente pas, le sénateur issu de l'UDF laisserait, selon la perspective du moment, les clés locales du parti à deux hommes représentant une droite effectivement musclée. "Une stratégie qui vise à se compter au premier tour peut aussi être efficace pour le second", note Yves Moraine, parant déjà à toute éventualité.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.