Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 19 novembre 2012

Un Front uni face à une UMP en proie à la guerre civile !

Marine Le Pen : «L'UMP a raté sa campagne interne»

lefigaro.fr

Par Guillaume Perrault publié le 18/11/2012 
Marine Le Pen, dimanche, au «Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro».
Marine Le Pen, dimanche, au «Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro».


La présidente du FN a dénoncé «un nombre invraisemblable d'irrégularités» aux législatives à Hénin-Beaumont.

«L'UMP a complètement raté sa campagne interne.» Invitée du Grand Jury RTL-LCI-Le FigaroMarine Le Pen - qui s'exprimait alors que l'issue de la compétition entre François Fillon et Jean-François Copé n'était pas encore connue - a affirmé que les deux rivaux «ont terminé leur campagne interne en s'insultant». Selon elle, «la différence fondamentale entre Fillon et Copé, c'est que Fillon est de centre gauche et il le dit ; et que Copé fait semblant de ne pas être au centre gauche». Pour Marine Le Pen, «ni l'un ni l'autre n'ont l'autorité et la légitimité nécessaire» pour présider l'UMP. «Quel que soit le vainqueur, ça va être quatre années d'enfer», a-t-elle prédit.

Interrogée sur sa position à l'égard du mariage homosexuel et de l'adoption, la présidente du Front national s'est défendue d'être embarrassée par ce sujet. «Nous nous opposons de façon extrêmement ferme et sans ambiguïté au mariage homosexuel et à l'adoption qui en est le corollaire», a-t-elle déclaré. «Je n'ai pas manifesté parce qu'on nous aurait accusés de récupération», a ajouté Marine Le Pen. La députée européenne a toutefois maintenu que cette réforme était «une diversion utilisée par le gouvernement» pour détourner l'attention des problèmes économiques et sociaux.

La patronne de l'extrême droite s'est dite convaincue qu'il y avait des motifs juridiques sérieux pour que le Conseil constitutionnel annule l'élection de son adversaire PS dans la circonscription législative d'Hénin-Beaumont,dans le Pas-de-Calais. «Je pense vraiment que l'on peut rejouer cette élection, a soutenu Marine Le Pen. Il y a eu un nombre invraisemblable d'irrégularités.» La présidente du Front national a rappelé qu'elle avait été battue de «118 voix». La décision du Conseil constitutionnel devrait intervenir d'ici à un mois.

«Faire signer une charte»

Évoquant les municipales de mars 2014, Marine Le Pen a affirmé que le «rassemblement bleu Marine a vocation à accueillir des candidats divers droite, et peut-être des élus UMP de terrain». Elle entend «faire signer une charte» aux élus locaux qui seraient tentés de conclure des accords locaux avec le FN, où seraient rappelés «les principes essentiels de la nation, de la souveraineté du peuple».

En réponse à une question, Marine Le Pen a jugé que l'action de l'armée israélienne à Gaza représentait «des mesures de rétorsion aveugles qui touchent la population civile palestinienne». Elle a toutefois rappelé le droit de l'État hébreu à «vivre en toute sécurité».

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.