Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 07 novembre 2012

La diversité à la manoeuvre

Marseille : le vol à la "réglette collante" qui inquiète les autorités

Recrudescence de ces vols aux distributeurs. Un homme arrêté à Saint-Henri

Publié le mercredi 07 novembre 2012 laprovence.com

 

Devant la poste de Saint-Henri (16e), l'homme s'était installé comme on va à la pêche. À la pêche aux billets tout frais, à l'argent facile, cueillis dans l'épuisette à "gogos". Et justement, lundi, la pêche a été bonne. Mais cette fois, le piégeur a été piégé. C'est la fable de l'arroseur arrosé.

Lorsque le voleur par ruse est arrivé, il s'est livré à son habituel petit manège : la pose de sa "réglette collante" magique. Une façade pouvant, à l'instar des trains, en cacher une autre, l'escroc a positionné son appareil adhésif. Naguère, la façade était enduite de colle. Aujourd'hui, les malfaiteurs ont trouvé l'adhésif miracle. On appelle cela le "cash strapping" ou encore le "sticking" à la Sûreté départementale de Marseille.

Le client du jour qui venait retirer quelques dizaines d'euros n'y a vu que du feu. Mais un fonctionnaire de police, hors service, qui passait par là, a surpris le manège. Il a observé l'auteur des faits. Et quand il a compris que la façade était fausse et que l'auteur venait ainsi de récupérer quelques billets, il a fait ce qu'il est convenu d'appeler un flagrant délit.

Le suspect a aussitôt été interpellé. Il est marseillais et âgé de tout juste 18 ans. Il est désormais en garde à vue. L'enquête a été confiée à la Brigade de répression des atteintes aux biens (Brab), déjà saisie de plusieurs autres affaires du même type.

Du coup, les enquêteurs ont mis en garde hier contre un système de ruse qui inquiète et tend à se développer à Marseille. D'importation roumaine, à l'inverse du "collet marseillais", production artisanale locale plus ancienne et aujourd'hui dépassée, la réglette collante en aluminium présente l'avantage de retenir en toute discrétion les billets réclamés par le titulaire de la carte. Croyant avoir affaire à une erreur, la victime quitte les lieux en se disant qu'elle passera le lendemain à sa banque pour s'en indigner.

La plupart de ces voleurs opèrent lorsque la poste ou l'agence bancaire est fermée, de façon à n'attirer aucun soupçon. En avril, deux jeunes garçons de 19 et 20 ans avaient été interpellés à la poste de Saint-Marcel (11e), en train d'expérimenter une technique tout à fait identique. En août, c'étaient deux Roumains qui avaient été surpris sur la Canebière (1er). "Si les billets ne suivent pas, c'est qu'il y a problème. Soyez très attentifs. Une réglette collante est sûrement en train de vous piéger", prévient un enquêteur.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.