Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 23 octobre 2012

Au lycée Diderot à Marseille on y apprend le maniement des armes à feu et de la machette !

Lycée Diderot à Marseille :

le film de l'agression

 

laprovence.com 23/10/12

Deux individus ont poursuivi un lycéen jusque dans l'établissement. L'un était muni d'une arme de poing, l'autre d'une mâchette

 

Que s'est-il vraiment passé ce matin devant et dans le lycée Diderot ? Selon nos informations, la scène s'est jouée en deux temps. Dans un premier temps, un lycéen s'apprête, vers 8h30, à rejoindre son établissement. Alors qu'il marche dans une ruelle, il manque de se faire renverser par un véhicule Peugeot 307 de couleur foncée avec une seule personne à bord. Le jeune homme fait une remarque désobligeante au conducteur. Le chauffeur s'arrête et exhibe une arme. A cet instant, le jeune lycéen donne un coup de pied dans la portière du véhicule.

Quelques minutes plus tard, c'est un groupe de cinq individus qui s'arrête en voiture devant le lycée Diderot. Sur les cinq occupants, deux prennent en chasse un lycéen et vont le poursuivre jusque dans l'établissement. L'un est muni d'une arme de poing, l'autre d'une mâchette. Mais le second lycéen n'aurait rien à voir avec le premier.

Les occupants du véhicule ont-ils confondu les deux jeunes ? C'est le personnel qui va finalement refouler les deux intrus. Aucun coup de feu ne sera toutefois tiré et aucun blessé n'est à déplorer, mais les personnels de l'établissement ont indiqué en début d'après-midi dans un communiqué avoir fait valoir leur droit de retrait "à l'unanimité".

La Division Nord de la sécurité publique, puis la Sûreté départementale de Marseille, ont été successivement saisies de l'enquête. Pour le syndicat Sud Education, "les événements qui sont survenus au lycée Diderot de Marseille soulignent de façon particulièrement prégnantes les conditions de travail inadmissibles auxquelles les usagers et agents du service public d'éducation sont actuellement soumis."

"Le lycée Diderot doit faire face aussi au manque criant de personnels ainsi qu'aux classes surchargées, notamment au sein de la section professionnelle, et ce, dans un contexte de travaux de restructuration qui accentuent la pénibilité du travail",  

Pour le syndicat gauchiste Sud, ce ne sont pas les 5 crapules armés de pistolet et de machette qui sont les responsables ce cette situation d'ultra violence mais le manque de moyens ! Ndlr

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.