Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 17 octobre 2012

Dans les quartiers sud ausi, la violence en milieu scolaire se répand

Violences : le ras-le-bol des profs du lycée Daumier




 

Publié le mardi 16 octobre 2012 laprovence.com

 

 

Avis de tempête sur le lycée (et collège) Honoré-Daumier de Marseille. Hier matin, un mouvement de grève suivi par une majorité d'enseignants a largement perturbé le fonctionnement de cet établissement du 8e arrondissement. Devant l'ampleur du mouvement, les parents ont été conviés par SMS à venir récupérer leurs enfants. En cause, l'agression dont a été victime un professeur de mathématique, samedi, de la part de trois élèves n'appartenant pas à son cours. 

"Ces problèmes de violences, verbales et physiques, sont récurrents depuis longtemps et se multiplient ces derniers mois", pointe Pierre Gondard, délégué Sud à l'origine de l'appel. Plus généralement, les syndicats dénoncent des "restrictions budgétaires" ayant pour conséquence de "gravement asphyxier" la cité scolaire Daumier. 

"Une restructuration mal pensée a aggravé les problèmes (...). Les élèves se marchent dessus, la chaleur est insupportable dans les classes, le réseau informatique est souvent inutilisable..." Contacté, le directeur de l'établissement, assure comprendre la réaction des enseignants "compte tenu du chahut de samedi et du comportement inadmissible de certains élèves"et s'est engagé à rappeler "les règles de bases". Les cours reprendront toutefois normalement ce matin.

Publié dans Blog | Commentaires (2) |  Facebook | | |

Commentaires

je pense que ces jeunes perturbateurs n'ont pas eu par leurs parents une éducation de respect et de ce fait devraient être privés des allocations qui leur sont allouées justement pour élever correctement leurs enfants au moins temporairement le temps de la remise dans le droit chemin qui devrait être le leur.

Écrit par : MARIE | lundi, 22 octobre 2012

et moi je pense que certains parents sont comp lices des incivilitees de leurs progénitures

Écrit par : mocaer | lundi, 22 octobre 2012

Les commentaires sont fermés.