Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 16 octobre 2012

La vérité si je mens !

Les liens étonnants d'un proche de Florence Lamblin

Par Angélique Négroni lefigaro.fr| publié le 16/10/2012 1

Une tante de Meyer Elmaleh, financier de Genève, aujourd'hui écroué et soupçonné d'avoir blanchi l'argent de la drogue, serait actionnaire d'une structure dirigée par un proche de l'élue écologiste.

L'élue Verte, Florence Lamblin, mise en examen pour blanchiment dans l'enquête sur un vaste trafic de stupéfiants, entretenait-elle des liens avec Meyer Elmaleh, ce financier de Genève aujourd'hui écroué et soupçonné d'avoir blanchi l'argent de la drogue? Selon Paris Match et selon nos informations, le nom de la tante de cet homme de 48 ans apparaît dans une société, actionnaire d'une structure dirigée par un proche de l'élue parisienne, Isaac Khaski, également militant Vert et qui fut troisième sur la liste des écologistes dans le XVIe arrondissement à Paris lors des municipales de 2008.

Fonds douteux

L'apparition d'un membre de la famille Elmaleh dans les affaires du proche de cette élue parisienne soulève évidemment des questions sur les relations entre cette dernière et Meyer Elmaleh ainsi que sur les éventuels secrets partagés entre eux.

Pour l'heure, l'un comme l'autre nient farouchement avoir eu connaissance que l'argent provenait d'un vaste trafic de drogue entre la France et le Maroc. «Mon client qui est installé en Suisse depuis 1989 et qui est administrateur délégué d'une société respectable à Genève (la GPF, NDLR) ne reconnaît que des opérations de compensations. Des citoyens de différents pays écrasés par des taxes diverses font ouvrir des comptes gérés par cette société. Lorsque des liquidités sont demandées, de l'argent provenant d'autres clients est versé. En parallèle, la société débite le compte en question du même montant», indique au Figaro Me Josiane Stickel-Cicurel, avocate de Meyer Elmaleh, qui ajoute: «Mon client n'avait pas la moindre idée que les fonds provenaient d'un trafic de stupéfiants. Il a été trompé par une de ses proches connaissances. Il est aujourd'hui effondré», assure-t-elle. Elle précise: «Je suis l'avocate de cette société depuis son existence en 1977, mais je n'en connais pas les clients. J'ignore les relations entre mon client et cette élue.»

Florence Lamblin, proche du député Vert Denis Baupin, nie aussi avoir eu connaissance d'un quelconque trafic de drogue. Une allégation sans doute plausible. Mais pour les enquêteurs, elle pouvait difficilement ignorer que ces fonds étaient douteux. De son côté, le journal suisse Le Temps indique que l'assistante de Meyer Elmaleh avait l'habitude de consigner dans un petit cahier toutes les transactions de la société. Une pièce embarrassante qui est aujourd'hui entre les mains des enquêteurs.

Publié dans Blog | Commentaires (1) |  Facebook | | |

Commentaires

Etonnants en effet..

Écrit par : Victoire | mardi, 16 octobre 2012

Les commentaires sont fermés.