Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 11 octobre 2012

Monsieur le Ministre, la pègre phocéenne vous souhaite la bienvenue !

Marseille : un mort dans un règlement de comptes

 


1
  2  3Publié le jeudi 11 octobre 2012 laprovence.com

 

Mise à jour : 20H30. 


Un homme de 53 ans a été assassiné d'une balle dans la tête vers 12h45 avenue Foch à Marseille (4e) sur la terrasse d'un bar bondé, Le Derby (photos 1 à 3). Un autre homme, vraisemblablement une victime collatérale, a reçu une balle dans l'épaule.

Deux hommes grimés avec des masques de carnaval ont ouvert le feu (quatre tirs) avec un pistolet 11,43 mm sur les victimes attablées. La personne décédée serait connue des services de police, mais pour des faits anciens, liés au grand banditisme dans les années 70. Les malfaiteurs ont également tiré avec un revolver 9 mm à onze reprises, sous les yeux des passants, clients et des jeunes du lycée Michelet.

Manuel Valls en visite dès ce soir

Selon une source proche de l'enquête, deux hommes arrivés à scooter ont ouvert le feu sur la victime avant de repartir de la même façon. La piste du règlement de comptes est privilégiée.

Ce serait le 21e règlement de comptes dans la région marseillaise depuis le début de l'année et le premier depuis le comité interministériel organisé sur la criminalité marseillaise à Matignon le 6 septembre. Le dernier avait eu lieu le 29 août.

Cette fusillade a eu lieu alors que le ministre de l'Intérieur Manuel Valls avait programmé une visite à Marseille demain. Il a avancé sa venue et est attendu dès ce soir : il doit rencontrer le préfet de police Jean-Paul Bonnetain. Cette rencontre préfigurera la journée de demain, où Manuel Valls doit se rendre dans la matinée au commissariat de Noailles, dans le centre-ville, pour s'entretenir avec les policiers, puis au congrès du syndicat de police Alliance.

Eugène Caselli réagit

"C’est un fort sentiment de colère qui m’anime à la suite du nouveau règlement de comptes qui a eu lieu aujourd’hui en fin de matinée à la terrasse d’un bar du 4e arrondissement de Marseille, a martelé le président de Marseille Provence Métropole. Une violence, une nouvelle fois, meurtrière qui frappe en plein centre ville, en pleine journée dans un quartier très fréquenté, violence que l’on se doit de dénoncer tout en étant convaincu que la réorganisation de la police annoncée par le ministre de l’Intérieur Manuel Valls qui sera à Marseille, demain, permettra de sortir la ville de cette spirale infernale et de rassurer les Marseillais."

Valls sur les lieux du crime à Marseille

AFPlefigaro | publié le 11/10/2012 


Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls s'est rendu jeudi soir dans le 4e arrondissment de Marseille, où un quinquagénaire a été tué par balles et un homme légèrement blessé, a constaté un journaliste de l'AFP.

C'est un crime de trop, inacceptable. Je suis venu redire la determination de l'Etat pour lutter contre toutes les formes de délinquance", a déclaré Manuel Valls, qui était accompagné du nouveau préfet de police Jean-Paul Bonnetain et du directeur départemental de la sécurité publique, Pierre-Marie Bourniquel.

Arrivé à 20h45 sur les lieux, accompagné de la ministre déléguée en charge de la lutte copntre l'exclusion Marie-Arlette Carlotti, Manuel Valls s'est fait expliquer les circonstances de la fusillade par des policiers.

"La peur doit reculer" a ensuite affirmé le ministre, "mais ces questions ne se règlent pas en quelques jours ou en quelques semaines", a-t-il nuancé.

"Nous avons besoin que la sécurité soit une réalité que les Marseillais et des Marseillaises rencontrent au quotidien", a déclaré Manek Valls.

Ce règlement de comptes, le 21e dans la région depuis le début de l'année, a eu lieu en plein jour et devant de nombreux témoins, devant un bar d'un quartier tranquille du centre-ville de Marseille, à proximité de plusieurs commerces et d'un établissement scolaire.

Il s'agirait, selon le ministre, vraisemblablement d'un crime "de professionnels".
La victime était connue des services de police, mais pour des faits anciens, liés au grand banditisme dans les années 1970.

Le ministre, qui a passé une demi-heure sur les lieux, devait ensuite se rendre dans les quartiers nord avec une équipe de la Brigade anticriminalité (Bac).

Le 5 octobre, il avait annoncé la dissolution de la BAC nord de la ville àn la suite de la mise en examen de 12 policiers dans une affaire de vol et d'extorsion.

Vendredi, Manuel Valls assistera à Marseille au congrès du syndicat policier Alliance
.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.