Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 09 septembre 2012

Marine reprend la barre.

Le Point.fr - Publié le 07/09/2012 

La présidente du FN entend tirer profit des divisions de l'UMP et prépare les élections municipales de 2014.

Marine Le Pen prépare une opération de communication de grande ampleur pour lutter contre le traité européen de discipline budgétaire qui doit être voté fin octobre au Parlement.

Marine Le Pen prépare une opération de communication de grande ampleur pour lutter contre le traité européen de discipline budgétaire qui doit être voté fin octobre au Parlement. © Sipa

Le teint bronzé, Marine Le Pen a retrouvé le chemin du Carré à Nanterre, le siège du Front national. La présidente du FN est rentrée lundi d'un mois et demi de vacances passées avec son compagnonLouis Aliot et leurs enfants. Le couple est parti en villégiature en Espagne, sur la Costa Blanca, dans leur demeure près de Perpignan et dans la maison familiale des Le Pen à la Trinité-sur-Mer. En ce début septembre, Marine Le Pen est d'attaque : elle se sent en position de force après ses bons scores électoraux remportés lors de l'élection présidentielle et aux législatives.

Tout d'abord, sur le plan financier, le FN se sent plus léger après avoir payé toutes ses dettes. Grâce aux 17,9 % des suffrages remportés au premier tour de la présidentielle, le parti lepéniste va aussi bénéficier d'une subvention annuelle de six millions d'euros. "On va pouvoir desserrer la ceinture !" soufflent les cadres du parti. Moins d'une dizaine de personnes ont donc été recrutées pour étoffer la direction du FN réduite à portion congrue ces dernières années. Marine Le Pen a embauché une nouvelle directrice de cabinet en la personne de Charlotte Soula - par ailleurs marraine d'un fils de Henri Guaino. Quant aux dirigeants Florian Philippot, Louis Aliot et Steeve Briois, ils disposent désormais chacun d'un ou deux collaborateurs supplémentaires. Toutes ces nouvelles têtes ont été présentées en bonne et due forme lors d'un pot organisé jeudi soir au siège du parti. 

Faire du FN une "machine de guerre"

Côté stratégie, Marine Le Pen poursuit sur sa lancée. Le mardi 4 septembre, l'ex-candidate à l'Élysée s'est autoproclamée "leader de l'opposition" sur le plateau de BFM TV-RMC. "Je suis le leader de l'opposition au système (parce que) sur les grands choix que notre pays a à faire, l'(UMP et le PS) sont d'accord", a-t-elle insisté. Pour le FN, le gros dossier de la rentrée est la lutte contre le traité européen de discipline budgétaire qui devrait être voté au Parlement par la droite et la majorité du PS fin octobre. La présidente du FN prépare une opération de communication de grande ampleur, avec tracts et affiches à l'appui. Une pétition en ligne a aussi été lancée pendant l'été. Le parti lepéniste espère aussi tirer profit des divisions internes à l'UMP et de l'élection du nouveau président. "Si Fillon gagne, l'UMP se transformera en une nouvelle UDF et le FN aura un boulevard devant lui", veut croire Louis Aliot. 

La professionnalisation du parti est l'autre chantier prioritaire des prochains mois. "On va mettre l'accent sur la formation des nouveaux adhérents et sur la détection des cadres et des candidats. Ce chantier est capital", insiste Louis Aliot qui vient d'être chargé de cette mission. Objectif : transformer la "PME artisanale" en "machine de guerre" électorale pour les élections municipales de mars 2014. "Nous voulons former des listes électorales dans le maximum de villes de plus de 9 000 habitants où le score du FN a été supérieur à 13 % ou 14 % lors des derniers scrutins. Nous ne négligerons pas non plus les villes de plus de 100 000 habitants même si sociologiquement le FN aura plus de mal à percer", explique Steeve Briois, secrétaire général du FN. Plusieurs objectifs de conquête sont avancés : Hénin-Beaumont - le fief de Marine Le Pen dans le Pas-de-Calais - Cavaillon et Carpentras (Vaucluse), Tarascon (Bouches-du-Rhône)... 

Le Pen rêve d'une législative partielle

À cette occasion, le FN compte de nouveau provoquer la pagaille à l'UMP en relançant la question d'accords électoraux. "Il n'y aura aucun accord avec les états-majors. Mais certains barons locaux de l'UMP essaieront de dialoguer avec le FN et seront même tentés par des alliances pour garder leurs municipalités. Croyez-vous que Jean-Claude Gaudin accepterait de voir passer Marseille dans les mains du PS sans rien faire ?" interroge Louis Aliot, vice-président du parti. Au FN, on se souvient notamment de la municipale de Dreux en 1983 lors de laquelle un accord avait été signé entre le RPR Jean Hieaux et le frontiste Jean-Pierre Stirbois. Une fois la victoire emportée, le FN avait obtenu pour la première fois la cogestion d'une ville.

Si le FN ne veut pas manquer le rendez-vous des municipales, c'est parce qu'elles offrent la possibilité d'une implantation locale et du maillage du territoire. Des lacunes que le parti n'a pas réussi à combler depuis la scission de Bruno Mégret en 1998. Comme pour les législatives, Marine Le Pen proposera d'investir des candidats non encartés au FN mais proches de ses idées sous la bannière "Rassemblement Bleu Marine" (RBM). C'est à cette fin que la présidente du FN déposera prochainement les statuts de l'association RBM qu'elle présidera et dont le secrétariat général sera confié au député Gilbert Collard

À plus court terme, le FN rêve d'une législative partielle dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais, celle de Marine Le Pen. Battue de 118 voix aux législatives dans le Pas-de-Calais, la présidente du FN nourrit toujours l'espoir que l'élection de Philippe Kemel, son rival PS, soit annulée. Convaincue qu'il y a eu fraude, elle a déposé un recours devant le Conseil constitutionnel en fournissant les photos des listes d'émargement présentant des irrégularités. "Au second tour, il y a 80 cas où des électeurs ont émargé par des croix ou des signatures différentes de celles du premier tour", explique un proche. Les Sages examineront le dossier en novembre. 

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.