Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 05 septembre 2012

Assassinat vite fait, mal fait. On ne trouve plus de bons travailleurs manuels de nos jours mon pov' monsieur!

Septèmes : l'homme retrouvé calciné avait été tué par balles

 


 

Publié le mercredi 05 septembre 2012  laprovence.com

 

L'autopsie a révélé qu'il a été abattu peu avant d'être brûlé


 

Règlement de comptes ou pas, l'avenir le dira. Mais il est désormais établi que le garçon de 23 ans dont le corps a été retrouvé calciné à Septèmes, lundi matin (lire notre édition d'hier) a succombé après avoir été touché par deux balles de calibre 22 long rifle. Ce sont les résultats de l'autopsie, révélés hier soir, qui ont livré aux enquêteurs de la brigade criminelle de la police judiciaire de précieuses informations.

Les médecins légistes ont analysé deux orifices d'entrée de projectiles, à l'arrière du crâne, ainsi que dans le dos. Le jour de la découverte du cadavre, la PJ avait déjà retrouvé une douille du même calibre. Le sang retrouvé sur les lieux a également permis de mieux comprendre la chronologie des faits.

Sûrement assassiné devant le bâtiment

Selon le scénario reconstitué par les enquêteurs, la victime a sans doute été assassinée devant le bâtiment, avant que le ou les tueurs ne transportent son corps à l'intérieur du bâtiment, où ils l'ont aspergé d'hydrocarbure, avant de l'enflammer. Un crime qui s'est produit très peu de temps avant l'arrivée des pompiers, puisque le brasier était encore virulent lorsqu'ils ont débarqué sur place.

Même si les lieux sont éloignés des premières habitations, de nombreux camions, déposant des ordures dans la décharge toute proche, passent très régulièrement devant ces constructions inachevées.

Les enquêteurs comptent donc sur d'éventuels témoignages de chauffeurs ou de simples employés de la décharge, comme ceux qui ont donné l'alerte après avoir vu l'incendie. Ont-ils croisé la voiture des tueurs ? Quelqu'un a-t-il assisté au meurtre ?

Pour l'heure, la "crime" poursuit ses investigations dans l'entourage de la victime. Le garçon ne présentait pas vraiment un profil de trafiquant de cité. Impliqué dans des affaires de vols, ou d'escroquerie à la carte bancaire, il était domicilié dans le 1er arrondissement. Le portrait-robot de dizaines de petits délinquants marseillais.

 

 

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.