Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 29 août 2012

Hollande dans les pas de Sarkozy

Le Point.fr - Publié le 27/08/2012 

Le président perd 11 points dans l'opinion en un mois. Et accuse un retard de 17 points par rapport à Nicolas Sarkozy à la même époque en 2007.

François Hollande.

François Hollande. © Bertrand Langlois / AFP

Pour la première fois depuis son élection, en mai 2012, François Hollande passe sous la barre des 50 % d'opinions favorables, selon notre baromètre Ipsos-Le Point du mois d'août 2012. Le président obtient à peine 44 % de jugements favorables, contre 55 % au mois de juillet. Il perd donc 11 points dans l'opinion.

Ce sont les sympathisants UMP et FN qui sont les plus déçus par François Hollande, qui a passé le début de son quinquennat à détricoter les réformes de Nicolas Sarkozy et qui a essuyé de nombreuses critiques quant à son "inaction", notamment sur le dossier syrien. 87 % des sympathisants UMP émettent un jugement défavorable (contre 73 % en juillet) et 79 % des sympathisants FN (contre 59 % le mois dernier).

Mis en question par la gauche du PS sur le dossier des Roms, et parJean-Luc Mélenchon, qui a durement critiqué les 100 premiers jours du président, François Hollande obtient tout de même 81 % d'opinions favorables chez les sympathisants de gauche, soit cinq points de moins qu'en juillet. La tendance est la même pour le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, qui obtient seulement 46 % d'opinions favorables (- 9 points par rapport à juillet) et 40 % d'opinions défavorables, contre seulement 31 % en juillet.

Lors du baromètre Ipsos-Le Point d'août 2007, soit trois mois après son élection, Nicolas Sarkozy connaissait sa première baisse de popularité (- 5 points par rapport à juillet), obtenant tout de même 61 % d'opinions favorables. Son Premier ministre François Fillonobtenait pour sa part 49 % d'opinions positives (- 7 points)...

Fillon en tête

C'est justement l'ancien Premier ministre qui figure à la première place du palmarès des personnalités préférées des Français. Avec 53 % d'opinions favorables, et malgré une baisse de deux points, François Fillon fait la course en tête, loin devant Jean-François Copé, 19e du classement, avec seulement 34 % de jugements favorables. Le patron de l'UMP, qui vient de déclarer officiellement sa candidature à la présidence du parti d'opposition dimanche, obtient 66 % d'opinions favorables chez les sympathisants UMP, contre 86 % pour François Fillon.

François Fillon est suivi dans le classement principal de Christine Lagarde, qui obtient 52 % d'opinions favorables (+ 4 points), Alain Juppé avec 51 % (- 1 point) et Manuel Valls, 4e du classement avec 49 % de jugements favorables. Le ministre de l'Intérieur, qui a suscité de nombreuses polémiques au mois d'août après avoir annoncé qu'il poursuivrait le démantèlement des campements de Roms, perd un point.

Le maire de Paris Bertrand Delanoë, qui avait retrouvé la tête du classement en juillet, descend à la cinquième place, en perdant sept points, à 49 % d'opinions favorables. Plusieurs personnalités de gauche, en particulier des membres du gouvernement, connaissent les plus lourdes chutes dans le classement : Cécile Duflot a 32 % d'opinions favorables (- 5 points), Benoît Hamon obtient 27 % (- 6 points), Christiane Taubira 27 % (- 5 points) et Vincent Peillon 26 % (- 6 points). La rentrée s'annonce difficile pour le gouvernement, qui a présenté sa feuille de route mercredi dernier.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.