Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 19 juillet 2012

A la Castellane, les "nourrices" ne donnent pas du lait...

 

 

Marseille : la "nourrice" gardait 80 kilos de cannabis

 

 


 

 

 

 

 

 

 

Publié le mercredi 18 juillet 2012 à 19H35

 

Une importante saisie a été réalisée hier matin par la brigade des stups

images.jpg

 

 

 

En moins de deux mois, le "supermarché" de la drogue, "le deal" de cannabis le plus connu de Marseille, a subi de sérieux revers. Pas à cause d'une rude concurrence de cités voisines, soucieuses de faire fructifier leurs trafics, mais plutôt grâce à des renseignements fructueux... mais pour le travail de la police.

En guise de "mise en bouche", lundi soir vers 22 heures, un équipage de la compagnie de sécurité et d'intervention a eu du nez en contrôlant le pilote d'un scooter démuni de plaque, qui circulait en contrebas de La Castellane. Dans le sac de ce jeune homme âgé de 20 ans, les policiers ne tardent pas à mettre la main sur dix kilos de résine de cannabis et un kilo d'herbe.

80 kilos de hachisch

Un bon présage pour l'opération de police qui devait débuter quelques heures plus tard dans un appartement de la cité. Dès 7 heures, hier matin, les enquêteurs de la brigade des stups de la sûreté départementale, épaulés par les hommes du GIP, investissaient un appartement situé sur les hauteurs de la cité. Dans une pièce noire, ils découvraient quelque 80 kilos de hachisch, dont la moitié était déjà conditionnée pour la revente.

Sur place, un jeune homme âgé de 20 ans, probablement le gardien de la marchandise, qui avait loué l'appartement à son nom. Cette saisie intervient moins de deux mois après une première "descente" qui avait permis aux enquêteurs de saisir plusieurs kilos de résine de cannabis. À la fin du mois de mai dernier, les policiers de la brigade des stups mettaient la main sur 17 kg de "shit" et 4 kilos d'herbe, ainsi que des armes et du matériel de conditionnement.

Le gros lot

Grâce à de nombreuses surveillances, les enquêteurs avaient pu identifier l'appartement utilisé par deux frères, soupçonnés d'être à la tête du trafic. Dans la chambre du domicile de leur mère, ils stockaient de la résine de cannabis, de l'herbe, un pistolet automatique 7.65 approvisionné, 1 000 euros en espèces et un carnet de comptes.

Le lendemain, alors que les suspects étaient placés en garde à vue, les policiers revenaient dans la cité, mais se dirigeaient cette fois vers une gaine technique, située dans un hall d'entrée. Après avoir ouvert une trappe et plusieurs cadenas, ils découvraient une nouvelle cache, donnant sur les vides sanitaires, qui renfermaient quelque 13 kilos de "shit". C'est en poursuivant les investigations sur cette première saisie, que les policiers ont décroché, hier matin, le gros lot.

La Provence le 19/07/2012

 

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.