Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 17 juillet 2012

Marseille, Préfecture des Bouches du Roms !

Roms: 49 religieux interpellent le maire de Marseille

le JDD 16/07/12

 

photo (30).jpg

Une vue du campement de Roms sur le boulevard de Plombières dans le 14ème arrondissement.

Il y a quelques mois, la Police provoquait bien malgré elle, un énorme embouteillage sur le boulevard de Plombières en procédant au démantèlement d'un camp de Roms qui s'était développé dans les anciens locaux de Tempier et Roustan. Quelques semaines se sont écoulées, et un nouveau campement a vu le jour...à CENT METRES du précedent !  D'autres quartiers du 7ème secteur sont frappés par ce phénomène : Frais Vallon, La Rose, Chateau-Gombert...

Un grand merci à Jean-Claude Gaudin qui  fait de Marseille la capitale des Bouches du Roms ! Ndlr

Dans une initiative inédite, 49 prêtres et diacres du diocèse de Marseille ont écrit au sénateur-maire UMP Jean-Claude Gaudin pour dénoncer les expulsions "intolérables" des familles Roms qui, selon eux, ne font que "déplacer les problèmes".

"Nous sommes très souvent témoins de la précarité de leurs conditions de vie, conditions d'où découlent des risques graves pour leur santé et même pour leur vie", peut-on lire dans ce courrier envoyé en juin et transmis lundi à l'AFP. "Quand ces personnes ont trouvé un lieu un peu stable, quand les associations commencent à mettre en place des actions de scolarisation, de nettoyage de terrain, il n'est pas rare qu'elles en soient délogées souvent brutalement", poursuivent-ils.

"Ces expulsions ne sont pas suivies de solutions de résidences convenables et durables. Cela ne fait que déplacer les problèmes... et les personnes", jugent les auteurs de la lettre, déplorant un "acharnement". Conscients que "les solutions sont difficiles à trouver et qu'elles impliquent de nombreux partenaires", les 49 prêtres et diacres réclament l'organisation d'une nouvelle réunion en septembre, avec l'objectif d'aboutir à des résultats concrets après la tenue d'une première table ronde à la préfecture le 10 juillet.

Entre 1.500 et 2.000 Roms vivent en situation de grande précarité dans la cité phocéenne. Fin mai, l'association Médecins du Monde (MdM) a saisi le Défenseur des Droits, Dominique Baudis, estimant que les Roms de Marseille étaient, plus qu'ailleurs, harcelés et privés de soins, et demandant "l'arrêt des expulsions sans proposition de relogement acceptable".

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.