Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 14 juillet 2012

Marseille riche de la diversité de sa délinquance

Haro sur les adolescents arracheurs de colliers en or

 



 

Publié le samedi 14 juillet 2012laprovence.com

 

Une brigade spécialisée traque les vols avec violences. Les suspects ont 14 ans.

 

S'il fallait trouver une véritable singularité à la délinquance marseillaise, en comparaison avec d'autres grandes villes, ce serait sans doute la jeunesse des suspects. Ceux qui sévissent aujourd'hui dans toute la ville et multiplient les agressions, notamment les vols à l'arraché, n'ont guère plus de 14 ans.

Entre mardi et mercredi, huits adolescents ont été arrêtés

Entre mardi et mercredi, cinq de ces trublions ont été arrêtés. Symbole de cette violente frénésie, l'un d'eux venait à peine de sortir de la prison pour mineurs de la Valentine, fait rare pour un garçon de son âge. Il y est retourné mercredi.

Face à l'enchaînement incessant de ces agressions qui visent surtout les personnes âgées, les autorités ont mis en place un dispositif de répression. Mardi et mercredi, huit jeunes suspects ont été appréhendés. L'interpellation la plus spectaculaire s'est déroulée mardi, sur l'avenue du Prado (8e). Depuis plusieurs jours, un équipage de la Bac Sud, spécialement dédié à la traque de ces voleurs pubères, a repéré un groupe de trois garçons, âgés de 14 à 15 ans. Après avoir assisté à un vol en flagrant délit, les fonctionnaires ont pu maîtriser les suspects et récupérer le bijou volé. Parmi eux figurait le multirécidiviste de 14 ans, à peine sorti de détention. Mis en examen hier, comme ses complices, il a été de nouveau placé sous écrou à la prison pour mineurs de La Valentine (11e).

Une délinquance particulièrement furtive et intelligente

Mercredi, les arrestations de ce genre se sont multipliées, toujours dans ce même secteur, dans le quartier de Périer et de Saint-Giniez (8e). Au total, cinq individus ont été arrêtés. Les surveillances des services de police ont là encore fini par porter leurs fruits, malgré la difficulté, sur le terrain. "C'est une délinquance particulièrement furtive, analysait hier le commissaire Anthony de Freitas, chef adjoint de la Sûreté départementale. Les signalements des suspects sont toujours très succincts. Ces jeunes gens sont capables de se débarrasser des butins rapidement, avant l'interpellation. On a affaire à de jeunes voyous qui, malgré leur jeune âge, savent qu'il faut changer de vêtements ou de casquette, pour ne pas se faire repérer."Malgré l'action de la police, les vols avec violences demeurent la plaie principale de la délinquance marseillaise. Elle croit toujours avec l'arrivée des beaux jours et les chiffres atteignent le pic au coeur de l'été, notamment avec l'arrivée des touristes.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.