Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 24 mai 2012

UMP: La nuit des vieux couteaux !

Le Point.fr - Publié le 24/05/2012

Pour l'entourage du secrétaire général de l'UMP, l'ex-Premier ministre a une faiblesse : son image d'"homme du passé".

 

"Dans ancien Premier ministre, il y a ancien..." Le commentaire est soufflé sourire en coin par un proche de Jean-François Copé, persuadé que François Fillon - qui est sorti du bois plus tôt que prévu dans la course à la présidence de l'UMP - a une faiblesse qui va être de plus en plus manifeste et contre laquelle il ne pourra rien : après avoir passé cinq ans à Matignon, il va être progressivement perçu comme "un homme du passé". 

Un paramètre que l'ex-député de la Sarthe ne voit manifestement pas du même oeil, puisqu'il joue au contraire la carte de l'expérience de l'État - mais a-t-il seulement le choix ? - et de la fidélité à Nicolas Sarkozy. En témoigne son interview à paraître dans le Figaro Magazine, dans laquelle il déclare, au sujet de l'ex-chef de l'État : "Nous n'avons eu qu'un seul désaccord tous les deux, qui portait sur la modification du mode de scrutin aux législatives pour introduire une dose de proportionnelle. (...) Pour le reste, nous n'avons pas eu de désaccords. Depuis 2007, nous avons gouverné ensemble. Cela serait malhonnête de ma part de me démarquer d'une campagne présidentielle qui s'est située dans le prolongement des cinq années de gouvernement en commun."

Si Copé, qui a dix ans et quelques jours de moins que Fillon, a bien été ministre, il ne l'a pas été sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy... De quoi lui permettre d'incarner une forme de renouveau, à en croire son entourage. Quant à son image d'homme d'État, il s'en préoccupera plus tard. Pour l'heure, il joue les "chefs de guerre" dans la bataille des législatives. Il sait déjà qu'il prendra plus tard "de la hauteur", selon l'expression consacrée. D'ici là, le clan Copé compte sur la "ringardisation" naturelle de Fillon.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.