Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 24 mai 2012

L'avis du Président fondateur....

Le président d'honneur du Front national, Jean-Marie Le Pen, pour lequel le parti "ne changera pas de nom", a estimé jeudi à Agen que "la guerre de succession à l'UMP" et les "règlements de compte" pouvaient être "tout à fait profitables" au FN.

Le président d'honneur du Front national, Jean-Marie Le Pen, pour lequel le parti "ne changera pas de nom", a estimé jeudi à Agen que "la guerre de succession à l'UMP" et les "règlements de compte" pouvaient être "tout à fait profitables" au FN.

Le président d'honneur du Front nationalJean-Marie Le Pen, pour lequel le parti "ne changera pas de nom", a estimé jeudi à Agen que "la guerre de succession à l'UMP" et les "règlements de compte" pouvaient être "tout à fait profitables" au FN.

"La bataille entre Copé, Fillon et quelques autres nous distraira", s'est d'abord amusé M. Le Pen qui dit prendre "la guerre de succession à l'UMP avec le sourire".

Selon le président d'honneur du parti frontiste, "l'UMP a perdu son principe de cohésion qui était Sarkozy et nous allons assister maintenant à des règlements de compte qui peuvent être tout à fait profitables au Front National".

Par ailleurs, M. Le Pen a affirmé que "tant que je serai vivant, le Front national ne changera pas de nom", en référence à cette proposition faite par Me Gilbert Collard qui présidait le comité de soutien à Marien Le Pen durant la présidentielle.

"Ceux qui souhaitent le changement de nom ne font pas parti du Front national", a-t-il dit en allusion à l'avocat, "et ceux qui en font partie sont ultra-minoritaires".

"Si Louis Aliot" le numéro 2 du FN et époux de sa fille, Marine, "souhaite le changement de nom il est ultra-minoritaire", a-t-il répété.

M. Le Pen s'exprimait en marge d'une réunion de soutien à Agen aux trois candidats du Front national aux législatives dans le Lot-et-Garonne, département d'Aquitaine où Marine Le Pen a enregistré le meilleur score à la présidentielle (21,41%).

Pour protester contre la venue du leader frontiste, une manifestation réunissant 150 personnes selon la police et 200 selon les organisateurs s'est tenue sans incident.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.