Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 09 avril 2012

Les "jeunes" de la cité se lancent dans l'exportation...

Il n'y a pas que le savon et la bouillabaisse qui s'exportent, à Marseille.

Chez les délinquants, désormais, on n'hésite pas non plus à franchir "les frontières" de la cité phocéenne pour montrer son "drôle" de savoir-faire. Après le "collet marseillais", né au coeur de la cité Félix Pyat à Saint-Mauront (3e), qui a fait ses preuves et dépouillé des centaines de victimes piégées devant les distributeurs automatiques de billets aux quatre coins de France et même d'Europe, ce sont désormais les petites frappes armées de kalach' qui ont décidé de faire du tourisme crapuleux.

Samedi, quatre jeunes marseillais des quartiers Nord avaient décidé de poser leurs valises tout près de la station thermale de Thonon-les-Bains. Pas pour y faire une cure, mais pour y dévaliser une bijouterie. Vers 18 heures, à bord d'une BMW volée, ils se sont rendus dans la petite commune de Margencel.

Direction de la galerie commerciale de l'hypermarché Carrefour. Alors que l'un restait dans la voiture, les trois autres, kalach' en main, déboulaient dans la galerie. "Ils sont entrés avec des armes, genre mitraillettes, sans même les cacher, rapporte, dans "Le Dauphiné", un témoin peu habitué à ce genre de "spectacle" effrayant. Ça a duré à peine deux minutes et ils sont ressortis en tirant des coups de feu en l'air, d'abord dans la galerie, puis à l'extérieur, sur le parking.

"C'était la panique complète!" Pendant ces trois minutes, les trois malfaiteurs ont vidé les vitrines de la bijouterie "Dejean" qu'ils venaient d'exploser à coups de masse et sont repartis avec plusieurs milliers d'euros de bijoux en poche. "L'un d'eux avait la cagoule à moitié enfilée, un autre est parti du mauvais côté... Ça ne semblait pas être des pros", témoigne un commerçant, toujours dans le journal local.

À peine étaient-ils remontés dans la BMW volée, qu'ils étaient pris en chasse par une patrouille de gendarmerie. La course-poursuite s'est achevée quelques kilomètres plus loin, à Sciez, lorsque le véhicule des braqueurs s'est embourbé dans un talus. Deux hommes ont été interpellés immédiatement. Un troisième le sera une demi-heure plus tard, grâce au renfort de l'hélicoptère de la gendarmerie et d'un chien de piste.

Le quatrième complice a réussi à prendre la fuite. Âgés d'une vingtaine d'années, les trois Marseillais ont été placés en garde à vue au commissariat d'Annecy. Ils devraient être déférés aujourd'hui au Parquet avant d'être présentés un magistrat instructeur. Ils devraient être mis en examen pour "vol avec arme" et écroués.

La Provence le 9 avril 2012

Publié dans Blog | Commentaires (1) |  Facebook | | |

Commentaires

20 ans et réels !!!!!!

Écrit par : Herve13 | mardi, 10 avril 2012

Les commentaires sont fermés.