Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 19 mars 2012

Mélenchon, l'idiot utile du mondialisme

 

Marine Le Pen : "alliance objective" entre Mélenchon et le MEDEF sur l'immigration

 

404201.jpg

Pour la candidate du FN, le leader du Front de gauche défend une immigration de masse pour peser à la baisse sur les salaires.

La candidate du FN à l'Élysée, Marine Le Pen, a estimé lundi matin sur RMC-BFMTV qu'il existait une "alliance objective" entre son adversaire du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon, et le patronat français sur l'immigration qui pèse, selon elle, à la baisse sur les salaires. Interrogée sur la grande manifestation de soutien, dimanche, au candidat du FG, qui a rempli la place de la Bastille à Paris, la leader frontiste a demandé si "les gens avaient entendu les mots". "Il a dit qu'il y aurait une régularisation massive de tous les clandestins, il a dit qu'il suffisait de naître sur le sol français pour devenir automatiquement français", a dénoncé celle qui prône la suppression de ce principe du droit du sol.

"Le projet de Jean-Luc Mélenchon, c'est la submersion migratoire annoncée", a-t-elle poursuivi, ajoutant que la patronne du Medef, Laurence Parisot, allait "être contente". Interrogée sur une "alliance objective" entre Laurence Parisot et Jean-Luc Mélenchon, elle a répondu : "Il y a une alliance objective entre le Medef et Jean-Luc Mélenchon puisque le Medef est très heureux de voir se multiplier l'immigration, comme ça, ça pèse à la baisse sur les salaires, ça permet à ces grandes entreprises du CAC 40 de faire un maximum de profits."

"Jean-Luc Mélenchon participe au système" (M. Le Pen)

"Jean-Luc Mélenchon participe au système. Il a été 31 ans au PS, il est sénateur depuis très longtemps (il l'a été de 1986 à 2009, NDLR). Le général de Gaulle disait : Ce n'est pas à mon âge que je vais devenir dictateur. Je ne crois que pas que le grand bourgeois qu'est Jean-Luc Mélenchon, ce soit à son âge, après 31 ans de PS, qu'il devienne révolutionnaire", a attaqué Marine Le Pen. La présidente du FN avait refusé, fin février, de débattre avec Jean-Luc Mélenchon sur le plateau de Des paroles et des actes sur France 2, estimant que celui-ci ne cessait de l'insulter.

Interrogée pour savoir qui était son adversaire direct, entre François Hollande et Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen les a renvoyés dos à dos : "Ils sont tous les deux pour la dictature de l'Europe, pour la dictature de la finance, pour la dictature des minorités. La réalité, c'est que la culture de gauche a totalement contaminé la droite et que la droite n'a plus les armes, n'a plus la colonne vertébrale, n'a plus le courage pour pouvoir s'opposer à cette culture de gauche."

Le Point le 19 mars 2012

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.