Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 28 février 2012

Les milliards continuent de brûler en Grèce

S&P abaisse encore la note de la Grèce

avec Reuters et l'AFP lefiagro.fr le 27/02/2012 

L'agence Standard & Poor's a annoncé ce soir qu'elle abaissait la note à long terme CC et la note à court terme C de la Grèce à SD "Défaut sélectif" ou "défaillance partielle". Cette note traduit un défaut de paiement, constaté par l'agence, dans l'opération d'effacement de la dette publique grecque lancée vendredi. 

L'agence explique sa décision en raison de l'insertion rétroactive par le gouvernement grec de clauses d'action collective (CAC) dans la documentation de certaines tranches de sa dette souveraine. 

CCC si l'échange de dette a lieu


Toutefois, si l'échange de dette se concrétise, "nous considèrerons sans doute que la défaut sélectif aura été traité et relèverions le rating souverain de la Grèce dans la catégorie CCC", qui désigne des émetteurs de qualité médiocre présentant un vrai risque de non-remboursement, ajoute l'agence. L'opération doit être achevée vers la mi-mars.

"Si un nombre suffisant de créanciers obligataires n'acceptait pas l'offre d'échange, nous pensons que la Grèce serait confrontée à un défaut de paiement pur et simple et immiment", dit encore l'agence, expliquant cette dernière considération par le fait que la Grèce manque d'un accès au marché et qu'elle ne pourrait sans doute pas compter sur des financements publics supplémentaires. 

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.