Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 13 février 2012

Sarkozy à Marseille: Qu'il passe et qu'il se casse !

Nicolas Sarkozy en meeting à Marseille le 19 février




 

Publié le samedi 11 février 2012 laprovence.com

 

Tout porte à croire que le Président entrera en campagne dans la cité phocéenne. L'UMP a envoyé le mail de confirmation dans la nuit de jeudi à vendredi. Le premier meeting de soutien Nicolas Sarkozy aura bien lieu à Marseille le 19 février. Les vraies fausses agitations commencent donc à prendre fin. Et le scénario de l'annonce de la candidature du président-toujours-pas-candidat commence à prendre forme. "Très sincèrement, je ne vois pas un meeting uniquement animé par Copé. À l'heure où je vous parle, la présence de Sarkozy n'est pas confirmée mais l'Élysée nous a demandé d'être très attentifs à ce qu'on doit considérer comme un grand événement... On peut comprendre ce que cela veut dire", décrypte Bruno Gilles, secrétaire adjoint de la fédération UMP des Bouches-du-Rhône.

 

Le mutisme observé à Paris par les conseillers plonge les responsables UMP locaux dans le brouillard. Mais l'effet de surprise est garanti. C'est à la télévision, mercredi ou jeudi, que le chef de l'État devrait entrer pour de bon dans la course à l'Élysée. Une annonce qui doit apparaître comme un moment fort devant des millions de téléspectateurs. Pressé par son camp, alors qu'il ne souhaitait se lancer qu'au début du mois de mars, le Président change de tactique, accélère la marche, pour créer l'effet de surprise...

Dans un deuxième temps, il entrerait en campagne quelques jours après à Marseille. En 2007, c'est également dans cette même ville qu'il y avait tenu son dernier discours de candidat. Six mille personnes sont attendues au parc Chanot à 15 h pour ce premier meeting d'investiture, son Bourget à lui. Mais l'UMP table sur plus de 10 000. La présence de nombreux membres du gouvernement est évoquée. Mais pas encore de people annoncés.

Le choix de la cité phocéenne s'explique pour plusieurs raisons. Elle est la seule grande ville de France détenue par la droite, elle a donné 55 % des voix à Nicolas Sarkozy en 2007 qui lui a tant promis. C'est une cité populaire, une ville-carrefour qui compte, et cela a son importance pour mobiliser les troupes rapidement, l'une des plus importantes fédérations de France. Mais en s'exprimant à Marseille, Nicolas Sarkozy cherche une fois de plus à défier le Front national sur des terres qui lui sont propices. Dès le début de sa campagne, il entend le désigner clairement comme un de ses principaux adversaires. Et ses électeurs comme l'une de ses cibles choisies.

Marseille a déjà accueilli les universités d'été de l'UMP en 2007. "Cela nous avait porté chance", se souvient Renaud Muselier, député proche de Nicolas Sarkozy ravi que le tempo soit bousculé. Rebelote en septembre 2011, avec le campus UMP. Marseille est donc aujourd'hui le talisman de la majorité présidentielle. "Il y a la logistique, la politique et le symbole", préfère expliquer Renaud Muselier.

Publié dans Blog | Commentaires (1) |  Facebook | | |

Commentaires

SARKO CASSE TOI DE LA CXXXXX

Écrit par : MOREAU | lundi, 13 février 2012

Les commentaires sont fermés.