Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 04 janvier 2012

L'argent des Français sauve les banques, les banques licencient les Français pour sauver leur argent. C.Q.F.D.

Société générale supprime 880 emplois en France

Par lefigaro.frle 04/01/2012 

Le PDG de la Société générale, Frédéric Oudéa
Le PDG de la Société générale, Frédéric Oudéa Crédits photo : © Benoit Tessier / Reuters/Reuters
 

La banque, qui ne distribuera pas de dividende au titre de l'année 2011, mettra en place son plan d'économies à partir de début avril. La Société générale va également supprimer 700 emplois à l'étranger.

Les actionnaires et les salariés doivent sans doute faire grise mine. La Société générale ne distribuera pas de dividende pour l'année 2011 et va supprimer à partir de début avril 880 emplois dans sa banque de financement et d'investissement (BFI) en France. En novembre dernier, la banque avait annoncé «une centaine» d'emplois supprimés. Sept cents autres le seront à l'étranger.

Pour justifier le chiffre significatif de suppressions d'emplois dans son pays d'origine, la banque souligne «qu'ayant fait le choix de la place de Paris, plus de 50% des effectifs mondiaux de la BFI sont localisés n France».Dans un communiqué, la banque affirme que le plan annoncé en France doit être réalisé sans licenciement économique et sans départ contraint.

2500 CDI recrutés en 2012

La banque présidée par Frédéric Oudéa suit ainsi le même chemin que ses concurrents, Crédit agricole et BNP Paribas qui ont planifié la suppression de respectivement 850 postes et 373 en France. Les banques justifient ces plans par la crise économique et financière qui frappent des pays auxquels elles sont très exposés comme la Grèce. Mais également par l'évolution des exigences réglementaires et notamment celle qui les obligent à détenir plus de fonds propres.

La direction de l'établissement indique avoir signé mercredi avec les organisations syndicales représentatives du personnel un accord lié à ce projet de «réorganisation et d'adaptation des effectifs de la banque de financement et d'investissement (BFI)». L'accord «permet, en amont de l'information et de la consultation des comités d'entreprises compétents, de définir un ensemble de mesures d'accompagnement et de garanties sociales pour les salariés concernés».

Société générale rappelle également qu'elle prévoit, parallèlement, de recruter environ 2500 contrats à durée indéterminée (CDI) en 2012, «principalement dans ses activités de banque de détail, qui ne sont pas concernées par le plan».

Publié dans Blog | Commentaires (1) |  Facebook | | |

Commentaires

Vu Marine ce soir au 20 h de France 2, fabuleux. Elle a dû gagner des centaines de milliers de voix. Tous les espoirs sont permis !

Écrit par : simianais | jeudi, 05 janvier 2012

Les commentaires sont fermés.