Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 28 mai 2011

Aux Baumettes, gageons que certains sauront démontrer à Sofiane la "douleur" de son geste......

Massif de l'Etoile : deux viols en deux nuits pour le faux romantique


 
 

Publié le samedi 28 mai 2011 laprovence.com

Un garçon de 23 ans écroué pour avoir abusé de deux jeunes filles à l'Étoile

http://mw2.google.com/mw-panoramio/photos/medium/7652823.jpg

C'est à proximité de la retenue d'eau du Vallon Dol, dans le massif de l'Étoile, que le suspect a sévi deux fois.

 

Grand, brun, beau parleur et plutôt mignon, il inspirait confiance. Une terrible façade. Derrière le visage de cet homme de 23 ans, futur papa, se cachait un redoutable prédateur. C'est du moins ce que considèrent les deux victimes qui ont croisé sa route, ainsi que les enquêteurs de la Brigade des moeurs de la Sûreté départementale qui l'ont interpellé mardi. Lui nie en bloc, n'évoquant que des relations "consenties." Il est écroué depuis jeudi après sa mise en examen pour "viol aggravé."

Le parcours du suspect a débuté dans le centre-ville de Marseille, vendredi en fin de journée. Il aborde une jeune fille de 18 ans, engage la conversation. Et donne un faux prénom. Il dit s'appeler "Sofiane." La future victime ne se méfie pas. Face à elle, le jeune homme se montre avenant, mais pas davantage, prend soin de ne pas heurter sa sensibilité. À force d'arguments et bientôt de mots doux, "Sofiane" devient convaincant. La jeune fille se sent de plus en plus en confiance. Quand il lui propose de l'accompagner dans un appartement des quartiers Nord, elle accepte. Sur place, sans se montrer plus entreprenant, le jeune homme peine à la séduire davantage. Elle souhaite finalement qu'il la ramène chez elle.

Le ton change brusquement, sur le chemin du retour. Dans la voiture, "Sofiane" passe du romantisme à la violence. Il s'engage vers le massif de l'Étoile et stoppe son véhicule au bord de la retenue d'eau du Vallon Dol. Là, il se comporte comme un violeur. Selon les déclarations de la victime, il prétend détenir une arme, la menace de mort et lui inflige les pires outrages. Il l'a raccompagne jusqu'à son domicile, puis retrouve le cours normal de sa vie, jusqu'au lendemain soir.

Selon un mode opératoire rigoureusement identique, le suspect aurait alors violé une deuxième victime, du même âge que la précédente. Seule différence notable, il l'a rencontrée et abordée, dans la rue, à Vitrolles, alors qu'elle quittait son service de serveuse dans un restaurant. Après avoir été abusée sur le même site, à Marseille, la jeune fille a décrit à la police des faits similaires à ceux que les enquêteurs avaient recueillis la veille.

Disposant d'un signalement précis, les fonctionnaires de la Sûreté départementale ont réussi à identifier et à localiser le suspect, chez ses parents, dans la cité des Lauriers (13e). Depuis, il se mure dans le silence, se bornant à expliquer que les jeunes filles s'étaient montrées totalement consentantes.

Publié dans Blog | Commentaires (2) |  Facebook | | |

Commentaires

DSK ou Sofiane, même défense : "la victime était consentante".

Écrit par : simianais | dimanche, 29 mai 2011

Je suis la maman d une victime le jugement à lieu lundi 4 ans après les fait.j attention que la justice soit correct et juste.merci

Écrit par : pigou | vendredi, 09 janvier 2015

Les commentaires sont fermés.