dimanche, 27 février 2011

Ramatoulaye en pince pour l'Islam

Débat sur l'Islam: Rama Yade à nouveau dans la critique.

L'ancienne secrétaire d'Etat aux droits de l'homme refuse que les musulmans de l'UMP "montent au créneau" dans le cadre du débat voulu par Nicolas Sarkozy.

nouvelobs'

 

"Six millions de musulmans vont se retrouver embarqués dans un débat et assignés à résidence religieuse alors qu'eux-mêmes ne se définissent pas d'abord comme musulmans", a déclaré Rama Yade. AFP "Six millions de musulmans vont se retrouver embarqués dans un débat et assignés à résidence religieuse alors qu'eux-mêmes ne se définissent pas d'abord comme musulmans", a déclaré Rama Yade. AFP

Rama Yade, l'ancienne secrétaire d'Etat aux droits de l'homme, refuse que les musulmans de l'UMP "montent au créneau" dans le cadre du débat sur l'islam, voulu par le président Nicolas Sarkozy, selon le Journal du dimanche daté du 27 février.

 

Alors qu'un député suggérait cette éventualité mercredi lors d'une réunion du bureau politique de l'UMP présidé par Jean-François Copé, Rama Yade s'y est opposée "et la discussion fut houleuse", écrit dimanche l'hebdomadaire.
"On demande aux musulmans de ne pas se montrer parce que leur religion fait peur et là on voudrait qu'ils s'expriment!", s'étonne-t-elle.

"Si ça continue, il ne va plus y avoir beaucoup de musulmans à l'UMP"


"Six millions de musulmans vont se retrouver embarqués dans un débat et assignés à résidence religieuse alors qu'eux-mêmes ne se définissent pas d'abord comme musulmans. Ils vont se sentir comme des Français à part plutôt que comme des Français à part entière", a déclaré Rama Yade au journal.


"Si ça continue, il ne va plus y avoir beaucoup de musulmans à l'UMP", a-t-elle ajouté, en souhaitant "des actions concrètes sur les prières de rue plutôt que d'ouvrir un vaste chantier", selon le JDD.

Publié dans Blog | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.