lundi, 14 février 2011

Que le bon docteur Guillotin lui vienne en aide !

Tony Meilhon a tenté de mettre fin à ses jours

Par Flore Galaud
14/02/2011 | 
Tony Meilhon est le principal suspect du meurtre de la jeune Laetitia.
Tony Meilhon est le principal suspect du meurtre de la jeune Laetitia. Crédits photo : -/AFP

Le principal suspect du meurtre de Laëtitia, qui a ingéré des produits ménagers dimanche, a été brièvement hospitalisé. Il aurait agi ainsi pour dénoncer l'insuffisance de calories dans les repas servis à la prison.

Nouvelle provocation de la part de Tony Meilhon ? Incarcéré depuis plusieurs semaines à la maison d'arrêt de Vezin-le-Coquet (Ille-et-Vilaine), près de Rennes, il a tenté, dimanche, de mettre fin à ses jours dans sa cellule. Transporté au CHU de Rennes, il a été placé en chambre sécurisée et a fait l'objet d'une surveillance renforcée par le GIPN. Il est retourné en prison lundi. «A aucun moment le pronostic vital de l'intéressé, qui est toujours resté conscient, n'a été engagé», avait précisé le procureur de Nantes, Xavier Ronsin, qui a ajouté que Tony Meilhon était suivi à la prison par l'établissement de santé du service médico-psychologique régional (SMPR).

Dimanche vers 18 heures, le détenu aurait ingéré «une dose de lessive (5 ml), 10 ml d'une crème à récurer et 12 cl d'eau de javel diluée», avant d'alerter un surveillant de son geste. Ces produits ménagers avaient été mis à sa disposition par le centre pénitentiaire dans un «kit d'hygiène», distribué à chaque détenu.

 

«Mutique» face aux juges

Cette «tentative de suicide», a expliqué Xavier Ronsin, aurait été motivée par la volonté de «dénoncer l'insuffisance de calories des repas fournis par la prison». Une accusation totalement réfutée par la direction de la prison, qui indique «qu'au contraire, les rations qui lui sont journellement données sont en quantité supérieures à celles distribuées aux autres détenus», a rapporté le procureur.

Auditionné dimanche soir, Tony Meilhon n'a pas fait référence au meurtre de Laëtitia dont on l'accuse. Le moment choisi est pourtant troublant : son geste est intervenu en effet à la veille de la présentation par le garde des Sceaux du rapport de l'Inspection générale des services aux syndicats judiciaires. Celui-ci, selon des extraits publiés par Le Figaro, révèle de nombreuses failles dans le suivi pénitentiaire du jeune homme.

Laëtitia Perrais, 18 ans, avait disparu le 18 janvier près de Pornic (Loire-Atlantique). Tony Meilhon, arrêté le 20 janvier, a toujours affirmé avoir accidentellement tué la jeune fille, dont une partie du corps a été retrouvée le 1er février dans une carrière inondée d'eau à Lavau-sur-Loire (Loire-Atlantique). Il a toujours refusé d'indiquer où il avait dissimulé le reste du corps.

Vendredi, face aux juges d'instruction, Tony Meilhon a une nouvelle fois refusé de s'exprimer. Il est resté «totalement mutique», selon le procureur.

Publié dans Blog | Commentaires (1) |  Facebook | | |

Commentaires

Oui, Stéphane ! Et encore, la guillotine est trop douce !!

Écrit par : Victoire | lundi, 14 février 2011

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.